Méditations

Publié le par httpslam

Quand la lumière du cœur s'éteint

Après une nuit d'agitation

S'éveillent vite les regrets lointains

Et les doutes. Oh méditations !


Le froid terrible du chagrin

Masqué par le feu des passions

Rappelle les somptueux matins

Perdus dans les vicieux visions


Charmé par le vide de satan

Par ses temples, par sa tension

On oublie de mettre le plein

Gaffe alors aux détonations !


Perturbé, tel un visage peint

Analysant. Profondes notions.

Et attendant, sûrement, sa fin

Il part, et quitte nos horizons.

Publié dans Poèsie

Commenter cet article